UNE FIN RÉUSSIE ANNONCE UN DÉBUT PROMETTEUR

les météores champions de la saison d’été 2019 de la division centrale de la lfa (photo françois turgeon)

On ne pourra pas dire que j’ai écris les nouvelles à chaud cette fois-ci. Effectivement plusieurs jours (voir plus d’une semaine) se sont écoulés depuis la tenue de nos matchs de championnat estival dans nos divisions respectives. À commencer avec celui de la division Centrale qui nous en a mis plein la gueule et nous a fait vivre une panoplie d’émotions dans le match de championnat le plus excitant de notre histoire. En fait nos deux matchs de championnat ont dépassé les attentes mais celui de la division Centrale fait encore parler de lui presque deux semaines après sa tenue.

Contrairement à notre Grande Finale du printemps de cette division où deux équipes qui avaient eu du mal à prendre toute la saison s’affrontaient, nous pouvions envisager un match de championnat digne de ce nom dans le cas qui nous intéresse. Probablement dû à la durée de la saison, les matchs de championnat estival sont généralement moins courus par le public mais ceux présents en ont eu pour leur argent qui soit dit en passant fût versé à la Banque Alimentaire de Jeunesse au Soleil dans l’effort continuel de la Ligue Fédérale des As et ses membres de supporter la collectivité. Le montant exact amassé sera connu prochainement comme nous n’avons pas le montant des dons en ligne à l’heure où ces quelques lignes s’écrivent.

le jeune prodige maxime nepveu ayant compté 7 des 8 buts de son équipe se faisant enfarger à quelques mètres du but adverse (photo francois turgeon)

Donc pour en revenir à notre match de championnat. Ayant mis sur pied plus d’une dizaine d’entre eux, j’espère toujours que les deux équipes se présentent avec la même ardeur et le même désir de vaincre pour offrir à nos partisans une partie qui vaut le déplacement. Je souhaite surtout à mes gars de performer comme ils en sont capables et de tout laisser sur la glace pour n’avoir aucun regret. Bien cette fois-ci, c’est exactement ce qui est arrivé et plus encore ! De ce que j’ai pu voir comme j’ai plusieurs fonctions les jours d’événement du genre et n’ai pas le temps ou le luxe de regarder le match en entier, ce que j’en ai retiré et ce qu’on m’a raconté par la suite était du bonbon pour l’œil tout sports confondu.

Prenant l’avance rapidement en début de rencontre les MÉTÉORES de Rémy Babin (qui se sont qualifiés pour ce match ultime avec une fin de « round robin » exceptionnelle), ont donné le ton à cette rencontre en imposant le tempo. Les Rehabitat REBELS ont vite répliqué en égalant le score avant de l’échapper à nouveau pour finir le premier engagement 3 à 2 en faveur des hommes en orange. La LFA tente toujours d’offrir une expérience hockey optimale à ses membres et c’est pourquoi lors de la tenue de la Grande Finale la surfaceuse passe entre les périodes donnant le temps aux équipes de se reposer et se re-saisir au besoin. Lors de la deuxième période, chaque équipe s’est échangé un but dans le segment de match le moins intense de l’affrontement comme si chaque formation gardait son énergie pour ce qui s’en venait.

 La troisième période a vu les hommes en jaune rapidement égaliser le score pour mettre la table une fin de rencontre digne d’un film. Malgré un match propre sans coup bas, plusieurs punitions furent appelées ce qui a semblé déstabiliser chaque équipe à un moment ou un autre de la rencontre. C’est exactement ce qui est arrivé aux Rebels qui furent frappés de deux punitions pour se retrouver 5 contre 3 qui a eu comme effet vous l’avez deviné de permettre aux Météores de reprendre l’avance. S’en suit d’un tir de punition suite à un appel douteux qui résulta en un autre but du jeune prodige Maxime Nepveu qui marqua tous les buts de son équipe sauf un ce soir magique. Non longtemps après ceux qui avaient mené le bal presque toute la soirée ont ajouté à leur avance avec de moins en moins de temps au cadran. Pour calmer ses troupes et se ressaisir, Stephane Pilette le capitaine bien aimé des Rebels a demandé un temps d’arrêt. Plusieurs équipes dans leur situation auraient pu lancer la serviette mais pas les Rebels ce soir de fin août 2019. Ils nous offrirent alors une remontée rappelant celle des Météores aux Printemps 2016 qui restera gravée à tout jamais dans nos annales. Ça sonne bizarre dit de-même mais vous comprenez la patente ;)

patrick turcotte des rebels a égalisé le score avec 53 secondes à faire dans le match (photo lisette nepveu)

Plusieurs dans l’amphithéâtre (méchante exagération considérant où nous jouons) pensaient que les carottes étaient cuites pour l’équipe du groupe Rehabitat avec plus grand temps en troisième à 7 à 4 mais les dieux du hockey avaient d’autres plans. Les punitions qu’avait subies le « home team » ont eu le même effet sur les visiteurs qui ont laissé filer l’avance confortable dans laquelle ils se retrouvaient. Avec moins de six minutes à faire  au cadran, Alex Tomkins a compté un but redonnant espoir à son équipe. Il enfila en suite un autre quelques minutes plus tard époustouflant les spectateurs qui ne pouvaient plus s’assoir tellement l’ambiance était à son comble. Le temps d’arrêt demandé par le capitaine des Météores François Chartier n’aura pu empêcher le Tsunami de continuer sa remontée et c’est avec 53 secondes sur le tableau indicateur que l’aréna « explosa » sur le but de Patrick Turcotte qui s’était faufilé derrière la défensive pour égaliser le score.

Incroyablement c’est en plein été que nous allions vivre la période de hockey la plus enlevante de l’année avec notre deuxième match de championnat de notre histoire a nécessiter du surtemps. Pas besoin de vous dire que l’ambiance était fort différente d’une chambre à l’autre et que le sentiment d’urgence était palpable de part et d’autre. Qui allait compter le but des buts ou commettre une faute irréparable? Qui allait avoir la chance de marquer le but vainqueur seulement pour voir la rondelle frapper le poteau ou glisser entre ses mains meurtries par la fatigue et la sueur qui imbibe ses gants.  Être gardien de but en « overtime » est une des « jobs » sur terre les plus stressante qui soit. Je parle d’expérience…. L’espace temps semble couler différemment, les gestes de nos coéquipiers sont souvent erratiques et précipités comme s’ils ne voulaient rien savoir de la rondelle, d’autres par contre la veulent à tout prix et semblent sur une mission.

le premier duo père et fils a gagner un championnat dans la lfa. Félicitations à Zack et Remy des Météores (photo François turgeon)

Nous avons tous vu des périodes de surtemps se terminer aussi vite qu’elles avaient commencées et c’est toujours désappointant comme « fan » sauf quand son équipe gagne. Encore là je préfère le supplice et les émotions que suscite du « overtime » rempli de jeux et d’arrêts amplifiés par la magnitude du moment. C’est exactement ce que notre petite de grande ligue de bière à offert à tous ceux présents et sur Live Barn pour terminer notre saison. Les gardiens ont « goalés » sur la tête et les joueurs ont redoublés d’ardeur malgré déjà 60 minutes à temps arrêté dans le corps, la fatigue pouvant attendre encore avant de s’installer pour de bon dans leurs entrailles. On aurait dit que chaque équipe a eu autant de chance de marquer lors de cette période décisive que durant tout le match, les gardiens se dressant farouchement devant leur filet. C’est un revirement suite à un arrêt du gardien des Météores Zachary Brissette qui a permis au siens d’envoyer Maxime Nepveu en échappée devant Alexandre Boutet laissé seul à lui-même « and the rest is history » comme qui disent.

Les deux équipes se sont alors serré la pince comme en est coutume et salué la foule. Chacune pouvant être fière de sa performance lors de cette Grande Finale estivale de notre division centrale.

LA DIVISION SATELLITE EN CINQ

les barbares, champions d’été 2019 de la division satellite de la lfa (photo jfd)

A chaque division sa manière de fonctionner et celle de la division Satellite est assez originale. Sans m’attarder sur le mode d’opération de celle-ci nous avons cru bon pour les séries de faire un 3 de 5 contrairement au « round robin » qu’on utilise dans la division centrale. On dit que la vie fait bien les choses, malgré que je ne sois pas nécessairement d’accord avec ce diction si nous considérons entre autres choses les ZOUFS qui dirigent le monde dans le cas qui nous concerne je pense que personne n’aurait pu demander mieux.

Les Barbares ayant perdu les deux premiers affrontements des séries dont une cuisante défaite de 7 à 0 fasse aux Kamikazes, nous avons eu droit à une remontée des « men in blue » pour égaliser la série et forcer la tenue d’un cinquième match avec un enjeu de taille, celui de mettre la main sur la coupe Satellite ;) Cette dernière en est à ses premiers championnats et toujours en élaboration mais nous espérons pouvoir présenter sa version finale en 2020. Mise à part le trophée qui ne pesait pas lourd dans la balance de l’esprit des participants ce cinquième match pour sa part a sûrement habité leur tête toute la journée avant de mettre le pied sur la glace. Ce n’est pas parce qu’on est grand que le ti-cul en nous est mort. Encore là c’est relatif comme l’importance de ce loisir est différente pour tous. Ceci dit, une fois la rondelle en jeu le monde extérieur a cessé de tourner le temps que ces deux équipes chauffent la glace pour déterminer un vainqueur. Ce jour là malgré plusieurs belles pièces de jeu les Kamikazes ne réussirent pas à tromper la vigilance du gardien Mike Anthony qui semblait « in the zone » En fait, il ont réussi à le battre à deux reprises mais les Barbares semblaient sur un « high » et arrachaient la glace sur leurs passages tellement ils voulaient. Ce match de championnat c’est finalement décidé au milieu du dernier engagement quand les Kamikazes ont vu les Barbares s’envoler avec la victoire comptant trois buts sans riposte si ma mémoire est bonne.

Tout comme dans la division Centrale les gagnants ont eu droit à du « champagne » et dans les deux cas nous avons eu droit à une belle fin à notre saison.

LES PHOTOS DES MATCHS DE CHAMPIONNAT SONT EN LIGNE

photo françois turgeon

Pour mettre en image ces deux matchs, visitez notre section MÉDIAS http://www.lfahockey.com/photos-fr ou abonnez-vous à notre service LIVE BARN en utilisant notre code promotionnel LFA en marge de notre site si ce n’est pas déjà fait. Vous pourrez ainsi visionner les deux derniers matchs de notre calendrier d’été.

UN DÉBUT PROMETTEUR

On dit parfois qu’on est aussi bon que notre dernière réalisation, si c’est le cas, nous pouvons espérer un début prometteur pour la saison 2019-2020 qui commence dimanche. Que ça soit pour y prendre part en tant que joueur ou pour vous divertir dans les estrades vous êtes les bienvenus tous les dimanches cette saison comme notre division du samedi prend relâche pour des raisons de disponibilité de glace.

BONNE SAISON À TOUS ET N’OUBLIEZ PAS
JOUEZ POUR JOUER
JFD

LES REBELS VERSUS LES MÉTÉORES POUR LA GRANDE FINALE D’ÉTÉ 2019

LES REBELS VERSUS LES MÉTÉORES POUR LA GRANDE FINALE D’ÉTÉ 2019

Nous connaissons enfin nos finalistes pour la Grande Finale de notre saison estivale 2019. Les Rehabitat Rebels avec seulement une défaite durant les séries affronteront les Météores de Rémy Babin après que ceux-ci eux remportés le dernier match du « round robin ». Avec un effort collectif ils ont  devancés les Nuclear Ramjets qui étaient pourtant favoris pour aller « all the way » comme disent nos amis de l’ouest du boulevard Saint-Laurent.

Read More

LE MATCH PIVOT

LE MATCH PIVOT

Rendu à mi-chemin dans nos séries de « round robin » dans la division centrale, nous arrivons aux matchs pivots. Certaines formations ont les deux mains sur le volant comme aimait dire l’autre avec deux victoires en poche et d’autres tant qu’à elles se cherchent encore. Mais tous peuvent encore espérer participer à notre match de championnat estival qui aura lieu à la fin du mois. C’est là que ça se passe comme qui disent et tout le monde ont à faire à arriver prêt à jouer car l’adversaire ne leur donnera pas de quartier lors de ces matchs des plus importants pour la suite des choses.

Read More

PAS DE NOUVELLE, BONNE NOUVELLE !

PAS DE NOUVELLE, BONNE NOUVELLE !

Comme le dicton l’indique, si y a pas de nouvelles c’est peut-être que tout va bien et que rien n’accroche. Que ça soit la LFA ou toutes autres ligues ou associations sportives, où il y a de l’homme (ou de la femme) y a de l’hommerie ou du mémérage. Je viens-tu d’écrire ça moi en 2019 ?! On dirait bien que oui ;). À part ne pas toujours être « politically correct » la Ligue Fédérale des As reste une belle place où jouer au hockey. Tout comme Montréal, c’est en voyageant et visitant le monde qu’on se rend compte que malgré nos nids-de-poules et divers inconvénients, dont la mauvaise gestion de nos installations sportives pour ne nommer que cela, notre ville reste une belle place où vivre. Les 450 se plaignent du bruit, de la congestion routière (les 514 itou) et du trop plein de monde dans nos rues mais la vie ça se passe avec les autres, aussi bien en profiter pour faire des nouvelles rencontres cet été à moins d’être un hermite.

Read More

RÉSUMÉ DU PASSÉ POUR MIEUX COMPRENDRE LE PRÉSENT

RÉSUMÉ DU PASSÉ POUR MIEUX COMPRENDRE LE PRÉSENT

Pour une première fois depuis le début de sa parution, nous partageons avec vous sur notre site une partie du contenu retrouvé sur l’info-lettre de la LFA qui fût envoyée à nos plus de 2300 abonnés en début de semaine. Celles-ci sort de deux à quatre fois par année et résume les grandes lignes des derniers mois. Si ce n’est pas déjà fait et vous souhaiter la recevoir abonnez-vous en cliquant sur l’onglet INFO-LETTRE en haut à droite de chacune des pages de notre site. Il ce peut également que celle-ci vous est déjà été envoyée et se retrouve dans votre “junk mail” ou dans la section PROMOTIONS si vous avez une adresse GMAIL Bonne lecture !

Read More

LE PONT DES SAISONS

LE PONT DES SAISONS

Sous un ciel gris et menaçant qui ne laisse pas entrevoir le printemps, nous nous retrouvons sur le pont entre le passé et le futur après une saison mouvementée dans la LFA. Suite aux trois derniers mois qui furent surchargés de travail avec les négociations pour conserver du temps de glace à l’aréna du CND, la recherche d’options alternatives, la tenue de notre tournoi LFA RUSH 3v3, tout ce qui a entouré le match contre la République Tchèque, le ménage des listes de plus de 800 membres et l’adhésion de plein de nouveaux, en plus des milliers de photos de nos joueurs en action à trier et une liste infinie de dossiers qui se tamponnent les uns aux autres, ça fait du bien d’arriver à un premier jour de calme

Read More

LA FIN DES MOTS

LA FIN DES MOTS

Avec la fin de la saison arrive la fin des mots. Une fin de saison qui va croiser le début d’une autre comme notre division Satellite aura débuté sa saison estivale la veille de notre Grande Finale dans la division Centrale. Une fin de saison est toujours un peu mélancolique car nous réalisons que ce que nous avons mis huit mois à construire est sur le point de se volatiliser et que les gars de notre équipe pour la grande part porteront d’autres couleurs la prochaine saison. Ainsi va la vie dans la Ligue Fédérale des As et malheureusement ainsi va les amis aussi.

Read More

POINTS DE VUE

POINTS DE VUE

Cette semaine pour nos nouvelles LFA, nous voulions tenter une expérience en donnant la chance à un membre des 8 équipes de la division Centrale de donner son point de vue sur le match que son équipe a disputé samedi dernier. Nous aurons ainsi droit aux opinions de part et d’autres de la rondelle, comment l’affrontement fût vécu et les impressions qui en restes une fois l’adrénaline dissipé.

Read More

DES CHANGEMENTS MAJEURS DANS LA LFA POUR LA SAISON 2019-2020

DES CHANGEMENTS MAJEURS DANS LA LFA POUR LA SAISON 2019-2020

Après plus de deux mois de négociations avec la direction de l’aréna où nous jouons depuis 12 ans, la Ligue Fédérale des As verra l’ horaire de ses matches dans la division Centrale changer drastiquement pour la saison 2019-2020. Ayant tout fait pour maintenir nos acquis et malgré l’entrée en scène de Stephane Pilette et Remy Babin pour aider la direction de la LFA à sauver notre temps de glace, l’idée de la direction du Collège Notre-Dame était déjà faite et le hockey mineur prendra les heures de la division Centrale à compter de septembre. Sachez que sans le soutien du capitaine des Tomahawks, du commanditaire des Météores et d’autres acteurs légaux chez qui la direction de la LFA  est allée chercher conseils, nous aurions tout simplement perdu le droit de jouer au collège comme en fait foi une lettre enregistrée reçue à la fin janvier nous avisant de la fin de notre association avec l’institution d’enseignement.

Read More