MA VIE EN ((((SUBORAMA))))

comme aux cartes, chaque semaines je dois composer avec ce que j'ai en mains, pas toujours évident d'arriver avec une main gagnante et des équipes équilibrées.

C'est pas des blagues, on a eu presque l'équivalent de deux équipes en nombre de "SUBS" samedi et le week-end avant également. Seize ! Et je compte pas le nouveau gardien. En plus dans certains cas, c'était leur premier match avec nous, donc essayez de balancer les équipes avec les horaires d'un qui peut jouer à 4h30 mais pas à 3h00 , ni à 6h00, un chausson avec ça !? Nous sommes chanceux d'avoir autant de réservistes mais "batard !", c'est pas avec des équipes éventrées qu'on va savoir si la formation de nos équipes a du bon sens. Remarquez que c'est pas bien grave non plus car on a en masse de temps pour réviser tout ça, mais ça serait le fun de vous avoir tous à même place en même temps, ce qui nous permettrait  entre autres de faire la fameuse photo de groupe pour notre page FB et compte Twitter. Surtout, ça sera le fun pour l'ambiance dans les chambres, car en ce moment je vis mes week-end en SUBORAMA et j'ai de la misère à me rappeler qui est qui quand je me promène dans les vestiaires. Avec maintenant le nombre hallucinant de 299 remplaçants sur le piton (dont 16 Eric) et 119 gardiens de buts dans nos contacts, je me demande parfois si c'est une de nos équipes quand j'entre dans certaines chambres. D'avoir autant de membres a pour effet que des gars me saluent ici et là en ville mais j'ai parfois de la misère à les replacer et faire le lien, comme kek filles de l'époque du cegep et de l'université que je salue sur la rue pour finalement me rappeler plus tard qu'on avait un cours de photo ensemble à l'époque des chambres noires, mais ça, c'est une autre histoire. A ce train là, je vais demander au "SUBS" de mettre des "name tags" pour les différencier.

Étrangement pour une troisième année consécutive, nous avons perdu un gardien après le premier match de la saison, dans ce cas-ci Benoit Hogue, maintenant ex- cerbère des Shamrocks qui s'est blessé au genou et devra manquer de six à huit semaines ou plus encore. Apprenant la nouvelle, je lui ai expliqué que cette situation allait compromettre l'équilibre des équipes que nous voulons justement atteindre d'ici approximativement huit semaines. Donc comme le gardien de but est souvent la pierre angulaire d'une équipe, sa blessure à long terme rendait impossible l'analyse de son club en comparaison aux autres formations de la LFA. Benoit a vite compris la complexité du problème et comme un bon prince, il a consenti à laisser sa place à un autre pour le bien de la ligue et ses membres, donc je le remercie de son ouverture d'esprit et de son geste.

patrick bouchard (image d'archive)

 Par chance nous avions trois gardiens en coulisse, dont Patrick "poker face" Bouchard, qui s'était finalement décidé trop tard à vouloir poursuivre sa carrière avec nous, m'avisant de sa décision 45 minutes avant le repêchage, ce qui ne nous laissait pas assez de temps pour réviser les équipes "préformées". Le malheur d'un fait le bonheur de l'autre et Patrick a renoué avec la compétition avec nous ce week-end avec son ancienne formation, les Shamrocks, en nous livrant une solide performance dans un match qui s'est soldé par un verdict nul et qui nous a permis de vivre nos premiers tirs de barrage qui furent fort excitants et appréciés, si je me fie aux nombreux commentaires que j'ai reçus à cet effet. Six joueurs se sont élancés de part et d'autre avant qu'Eric Drapeau des Avengers ne compte le but gagnant.

A part cette rencontre, les Vipers faisaient face au Czechers dans un match qui m'a vu enfiler l'équipement de gardien de but pour dépanner en attendant que celui des Vipers arrive, pour finalement terminer le match à la défense avec les Czechers car il leur manquait un homme, une première dans mon cas et possiblement sur la planète hockey.  Pour terminer la soirée avant de nous diriger pour notre Après Match traditionnel, cette fois-ci au pub Mc Carold's situé tout près de l'aréna où plus d'une vingtaine de joueurs, blondes, amis et sœurs se sont réunis, les Tomahawks affrontaient les Loggers dans un match à sens unique où encore une fois, malgré quatre remplaçants, les hommes en rouge (les Tom's) ont eu le dessus sur leurs adversaires qui, il faut le dire n'avaient pas leurs attaquants les plus menaçants dans leur alignement. D'ici quelques matchs, nous réviserons nos formations pour voir si des changements sont nécessaires, ce qui semble être le cas si je me fie à ce que j'ai vu et entendu depuis les deux dernières semaines.

Passez-en une bonne !
JFD