LA LFA EN LUMIÈRE

 Jean-François DesBois, PDG de la LFA, offrant un chèque de 10 000$ à Ryan Frank de la Fondation des Canadiens pour l'Enfance.

Jean-François DesBois, PDG de la LFA, offrant un chèque de 10 000$ à Ryan Frank de la Fondation des Canadiens pour l'Enfance.

Un peu plus d'un mois après la tenue de sa première Classique Hivernale, le 16 janvier 2016, la LFA et l'Association du Hockey Brotherhood sont fiers d'avoir remis un chèque de 10 000$ à la fondation des Canadiens pour l'Enfance. Ce montant représente tous les efforts et l'investissement de la direction de la ligue et de plusieurs bénévoles, sans qui la création d'un événement de cet envergure n'aurait pas été possible. La ligue tien également à remercier ses partenaires, en particulier Location Turbo qui a offert gratuitement du matériel indispensable.

En ce qui concerne les parties d'hier, nous avons pu assister à des matchs électrisants et quelques flammèches entre joueurs. À deux matchs des séries, l'intensité était à son comble. Le premier match de la soirée, opposant les Czechers aux Loggers, s'est terminé par une différence d'un but dans la dernière minute de jeu (expérience vécue pour une troisième fois en 5 matchs pour les Czechers si je ne me trompe pas). Après une remonté soutenue des hommes en gris qui accusaient un retard de 4-1, les deux équipes se sont retrouvées en fin de troisième avec une égalité de 5-5. Les bousculades et les punitions majeures ont rendu la fin du match d'autant plus dramatique que chaque équipe a eu ses chances de l'emporter. C'est finalement sur un but controversé où le gardien des Czechers fut clairement bousculé par un Loggers que la partie s'est terminé. C'est malgré tout l'effort soutenu des Loggers et leur jeu de transition rapide qui leur ont permis de s'installer dans la zone adverse et de désorganiser la défensive des Czechers.

Le deuxième match de la soirée voyait s'affronter les Vipers et les Avengers. Les premiers arrivaient au match avec une confiance renouvelée par leur victoire convaincante de la semaine passée, et les seconds étaient affamés de victoire afin de conserver une chance de prétendre au titre de champion de la saison régulière. Les hommes en bleu ont imposé le rythme graduellement, et ont pris les devant assez tôt dans le match. Les Vipers ont répliqué avec quelques beaux buts pour rester à porté du match. La vitesse des Avengers aura finalement réussie à contenir la remonté des Vipers, qui ont été frustré à plusieurs reprises par des mauvais rebonds de la rondelle, des arrêts improbables et des punitions d'intensité au mauvais moment. De l'avis général dans les estrades, les Vipers seront une équipe à surveiller durant les séries éliminatoires, pouvant causer toute une surprise.

Le dernier match de la soirée opposa les Shamrocks aux Tomahawks. Ces derniers comptaient sur des remplaçants pour combler l'absence de leurs deux meilleurs joueurs à l'attaque. Remplacer un joueur par un autre qui serait absolument du même calibre est une tâche ardue, et le match aurait eu une toute autre apparence avec la vitesse et le tir de Staeger, et l’agilité et la vision du jeu de Williams. Les remplaçants ont tout de même très bien joué. C'est au niveau de la cohésion du groupe que ces absences ont fait leur marque: les Tomahawks relançaient l'attaque assez facilement mais il manquait un petit quelque chose pour convertir le tout en but. Les Shamrocks ont su profiter de ces erreurs et provoquer plusieurs revirements qui leurs a permis de s'installer en zone adverse et de mettre à l’œuvre leur jeu collectif inégalé dans la ligue. Chaque joueur de l'équipe en vert semble être en mission, et c'est ce qui explique en grande partie leur succès...Bon disons le franchement ils n'ont pas de grandes faiblesses en terme de joueurs non plus! Cependant, une équipe peut être bourrée de talent et perdre parce qu'elle ne joue pas en équipe. C'est ce mélange de talent et d'effort de groupe qui a permis aux Shamrocks de vaincre les Tomahawks, qui ont offert tout un match aux spectateurs. Le résultat final de 5-3 en faveur des Shamrocks est le reflet des absences de joueurs clés chez les Tomahawks et le jeu collectif des verts.

L'après-match s'est déroulé à La Cabane, où nous avons eu le privilège de manger aux côtés de futurs joueurs étoiles de la LFA, en la personne des enfants de Paul Rosa et Christophe Grenon! La LFA est une grande famille ouverte à tous, où l'amour du hockey et de la victoire côtoie l'amitié et la fraternité. À la semaine prochaine!!!

@+

Jacob Poliquin