En en prenant une dernière...

 Whatever !

Whatever !

 

Tout le monde a entendu l’expression populaire «Ne juge pas une personne avant d’avoir marché dans ses souliers» ou quelque chose du genre…Ici je dois l’adapter car entre autres , il ne s'agit pas de juger une personne.... 

Donc je dirais plutôt : «C’est quand tu marche dans les souliers d’un autre que tu te rends vraiment compte que ce n’est pas évident…Non pas parce que c’est pas des bons souliers, juste parce qu’au début ils ne sont pas formés pour toi donc les premiers pas sont moins confortables. Encore chanceux qu’ils soient de la bonne pointure…Ensuite dans ce cas-ci ce ne sont pas les souliers le problème, c’est l’ostie de terrain sur lequel tu marches qui ne cesse de changer sous tes pieds et tu n’a pas le contrôle la dessus… et que plus tu avances, plus ça devient critique jusqu’a ce que tu marches sur de la lave, pis que tes pieds commencent a sentir le cochon brulé….

Tout ça pour dire que même si je le savais, je peut maintenant affirmer sans hésiter que de runner la LFA n’est pas une mince affaire…Évidemment pas parce que c’est mal organisé, le système en place pour remplacer les gars est «flawless» et c’est sensé se faire les deux doigts dans les nez, c’est simple comme bonjour !!…Jusqu’a ce que tu mettes le facteur humain dans la balance…Je ne nommerai pas de noms car je ne raconte pas ces situations pour réprimander les gars concernés, je ne connais pas nécessairement les circonstances qui ont mené à leur absence et de toute façon c’est du résultat à l’autre bout de la chaîne dont je veut parler.

Si ça t'intéresse, voici un «play-by play» de ta semaine, te mettant dans les souliers du responsable en ce qui concerne le remplacement des joueurs seulement et non pas les 2000 autres trucs à faire pour la LFA …et l’autre affaire qui est la vie en général…

Au fait ça commence officiellement le Mardi avec le send-out aux spares pour savoir qui est dispo. Mais si on considère tous les réguliers qui te disent le Samedi à l’aréna qu’ils ne seront pas là la semaine prochaine et à qui tu réponds inlassablement : «OK mais il faut que tu avertisse la ligue par courriel…» ; ça commence avant même de finir…

Là, après 20-30 minutes tu vois qu’il y a déjà 10-12 gars prêts à jouer, faque tu te penses en business…

Comme tu sais déjà officiellement ou non qu’un tel sera pas là, tu peux déjà faire des match-ups…temporaires car tu sais pas tout encore…

Là, le Mercredi passe et tu continue à «matcher», pas de trouble,… Un moment donné, y’est rendu 17h00 Jeudi soir, tu pense avoir tes line-ups par ce que le dead line est à 18h00 pour les absents.

Tu as remplacé de gros morceaux jusqu’a la dernière minute et il en reste un peu en banque…mais pas trop.

Là , tu apprends que tu as un goaler à remplacer…Moins évident…mais tu ne sais pas encore vraiment à quel point….Tu fait un premier envoi automatique aux goalers de son calibre….y est 17h30.

Faque tu t’en vas à ta game du Jeudi soir en te croyant en buisiness…Il va sûrement en avoir un a qui ça tente de jouer !!! Mais aussi tu te rappelles la semaine passée quand un gars t’a texté à 7h30 du matin le Samedi pour te dire qu’il ne se pointerait pas donc tu t’attends un peu à n’importe quoi, mais on peut toujours rêver quand même !!!

Tu est malgré tout conscient que sur les 13 gars qui restent dispos, il n’y a pas des tonnes de Défenseurs ou de Top-scorer habituellement…Et rendu au Jeudi il y a de bonne chances qu’ils ont fait d’autres plans…Faque le potentiel à bordel est toujours là….

Et là tu reviens de ta game à minuit et demie et y a pas eu de réponse des goalers faque tu envoie un autre message automatique a une autre batch de boys…Tu as lancé la perche à 60 gars à date, y en a surement un qui va vouloir jouer…Ah oui pis y a un gars qui a cancellé en retard mais t’as le gars en banque pour le remplacer…

Vendredi, tu te lèves pis en checkant les e-mails tu constate qu’y a personne qui a répondu pour goaler…Pas étonnant, y’est 9 hrs du matin ! Les gars vont se réveiller !…rendu à 12h30…sûrement que sur leur heure de lunch, y vont checker leur e-mails…Arrivé à 14h00 tu dis «fuck it» et tu envoies le dernier send-out possible avec des gars qui n’ont jamais joué dans la ligue, pour un total d’environ 130 gars….

Autour de 16h00, un gars qu’on va appeler «Pitou» pour garder son anonymat, appelle pour voir si il peut jouer, ça tombe bien t’as justement un poste pour lui, tu lui glisses un mot sur la situation du goaler manquant…Il offre d’en trouver un, tu lui dis «envoye fort» en te disant que si on en a 130 lek en banque sinon plus, que ça t’étonnerais qu’il en déniche un qui n’a pas eu le message…Whatever !!

18h15 t’apprends qu’un autre gars sera pas là, pas de trouble, t’as le gars qu’y faut !…Mais à ce moment tu ne sais pas que celui-ci a en sa possession les chandails de spares de son team…ah oui !… et les bouteilles d’eau….Genre de petits trucs qui viennent te surprendre plus tard, quand tu t’en attends le moins !

Voici un bon moment pour vous rappeler le règlement officiel de la LFA tel qu’affiché sur le site depuis le début :

(RA-06)- Les joueurs devront avertir la ligue AU PLUS TARD JEUDI À 6H00PM s’ils ne peuvent être présents au match du week-end. Ceci est important pour donner assez de temps à la ligue pour trouver un remplaçant adéquat pour le joueur absent. Un joueur qui ne respecterait pas cette consigne à répétition serait sujet à une suspension et éventuellement un renvoi de la ligue. Naturellement, les imprévus de la vie seront considérés.

(RA-07)- Les joueurs réguliers absents seront remplacés UNIQUEMENT par la ligue avec une liste de remplaçants approuvés par les entraîneurs et la direction (dans la mesure du possible), pour garder l’équilibre des équipes tout au long de la saison et des séries.

(RA-08)-Une amende de 20$ sera infligée à tout joueur qui omet d’avertir la direction de son absence dans un délai raisonnable ou qui ne se présente tout simplement pas à son match. C’est une question de respect face à ses coéquipiers, les participants et la ligue.

………

De retour au déroulement de la semaine :

Donc il est Vendredi 18h00, et la ligue a potentiellement 40$ en banque si on applique le règlement à la lettre (pis un autre 20$ pour la semaine passée tant qu’a ça )…Toujours pas de Goaler, Pitou texte : «J’en ai un»….C’est qui ?….«Joe»….Joe qui ?….«Yé Bon !»….Ok faque m’a mettre ça su’l score sheet ! (Comme je pensais finalement, le fameux Joe n’était nul autre qu’un des goalers de la liste officielle, ayant été un régulier dans le passé…Il a goalé tout un match soi-dit-en passant….Merci !)

Oups ! un autre joueur cancelle… (+20$), pas grave t’as un gars pour le remplcer, pis asteur t’as un goaler !!!

Faque le Vendredi passe et Samedi arrive ….Game Day ! Yes sir !…

Tu te lèves , tu fais tes affaires , y faut que tu soies à l’aréna à 14h00 pour «set-upper» la patente…Rendu vers 11h00 tu print les score-sheets. 

11h22 , un des capitaines t’appelle pour dire que la blonde d’un de ses gars avait texté la sienne pour lui dire que son chum irait pas jouer mais elle avait oublié de lui dire…tu me suis ?(+20$ ??) Peu importe, il est chanceux, T’as un dernier gars qui peut combler le spot sur-le-champ !!! Pas grave, tu re-print l’ostie de score-sheet su’l’aut’ bord d’la feuille…11h45

Là tu commence à te minder sur ta game, tu joues à 16h30 !!! 

13h00 , tu commence à te préparer à partir, tu pacte ton stock, tu te le mets sur l’épaule pour le crisser dans le char pis le téléphone sonne…Rendu là, quand c’te criss de bébelle là sonne tu prie le bon dieu que ce soit pas….un autre capitaine !!! FUCK !!!…Heille,…ouains ben s’parce que chose pouvait pas venir jouer tantôt mais y a essayé de le dire au téléphone à un gars qui est en vacances au Mexique !!..Ouch ! (+20$ ??)

Là, les fameuses semelles de souliers dont je parlais tantôt commençent à ballouner en sibouare ! On dirait que les pieds te collent a terre soudainement, parce que tu n’as plus de gars pour combler cette place…Tu dois partir à l’aréna, d’autant plus que sans le savoir tu vas devoir faire tout le set-up seul contrairement à la semaine passée ou vous étiez 2…

Pas grave, appelle Pitou !! Y’est toujours partant trouver des gars !

«Heille ton chum , le gars de la semaine passée, ça y tentes-tu de jouer… gratos si y faut ?» …Pas de chance… Rendu à l’aréna tu re-texte un dernier espoir mais en vain…Là, tu te dis que tu pourrais demander aux spares de la première game et finalement un gars est partant…Ouf !

Finalement tout est en branle et rien ne va plus ! Tu peut te préparer pour ta game !  Le mystère de Joe est résolu et c’est parti !

…C’est après ta game que ce passe «la cerise sur le sundae»…

Le fiasco provoqué par l’absence d’un joueur qui ne s’est tout simplement pas pointé (ou à tout le moins c’est ce que tu crois sur le moment), aura eu pour effet d’inspirer un nouveau règlement qu’on pourrait appeler une «procédure de bonne entente» qui consiste à ce que dans l’éventualité où un joueur ne se pointe pas et qu’on doive faire appel à un joueur sur place QUI EST DE CALIBRE SUPÉRIEUR AU GARS QU’IL REMPLACE, que les 2 capitaines se consultent et s’entendent à savoir si ils acceptent que le gars joue ou que les fautifs s’arrange avec leur marde et fasse payer la bière au coupable quand il lui mettront le grappin dessus…À moins que son p’tit bébé était malade parce qu’il avait avalé son téléphone ou kek chose du genre…les imprévus de la vie quoi !!!

Ensuite après avoir écrit tout ça, tu apprends d’un gars qui est au Mexique en vacances que le joueur en question avait mentionné depuis un boutte qu’il serait absent mais pas à la bonne place… et que ça s’est jamais rendu à toi…!!!Whatever !

 

Honnêtement tu n’as pas porté attention au fait que Pitou (encore lui !!)  était pas du même calibre que le gars qui n’était pas là. Il venait de jouer avec toi et quand un gars est rentré dans la chambre pour trouver un remplaçant en désespoir de cause, Pitou s’est porté volontaire et tu ne t’es pas posé la question…

Anyway, t’étais déjà dans la douche et le mal était fait quand t’en est sorti….

 

Comme personne ne se plaignait, t’étais bien content que Pitou puisse en jouer une autre si le coeur lui en disait…Lui qui est toujours prêt à aider !!! 

Jusqu’a ce que les Loggers remontent un déficit de 4 à 1 à la fin de la deuxième…Eh Boy ! Disons qu’il y avait une coupelle de boys qui étaient aussi rouges que leurs chandails chez les Tomahawks, mais que finalement, voyant que t’étais prêt à retirer «l’irritant» (oui encore lui !) du line-up pour la troisième, ils ont décidé de continuer jusqu’au bout et ça a été toute une game…S’ensuivit une mise au point et l’établissement de la procédure de bonne entente ci-haut mentionnée en prenant une bonne broue ben frette.

 

Pis là ça recommence;… «Heille , je serai pas là la semaine prochaine !»

«OK mais il faut que tu avertisse la ligue par courriel…»

 

and so on… 

 

PS: «Sauvez les semelles de nos souliers» et avisez la ligue de votre absence 

avant 18h00 le jeudi par courriel au : hockeybrotherhood@gmail.com

Votre équipe et votre ligue ne s’en portera que mieux !!!!

 

Larry