COMME DANS LE TEMPS!

Dimanche dernier a eu lieu la deuxième journée de compétition des séries éliminatoires de la saison estivale 2016. Nous avons eu droit à de vrais matchs de série, l'intensité étant ''une coche au dessus'' de ce que nous avons vu jusqu'à présent cet été. Toutes les équipes sont arrivées gonflées à bloc, prête à en découdre et ne laissant que peu d'espace à leurs adversaires.

Le premier match de la soirée, opposant les champions de la saison régulière, les Avengers, aux Loggers, a d'abord été relativement à sens unique. Les hommes en bleu de Sébastien Marchand ont bien contrôlé le jeu et leur vitesse de transition leur a permis d'être en possession de la rondelle une majeure partie de la première période, causant quelques frustrations du côté des Loggers. Les Avengers ont pris une avance confortable, mais auraient dû se méfier des Loggers qui se sont regroupés et sont venus bien prêt de remonter leur déficit. Le match s'est terminé par un pointage de 6-4 en faveur des Avengers, qui sont donc invaincus en série éliminatoire jusqu'à maintenant. Les Loggers ont quant à eux une fiche d'une victoire et une défaite.

Cyril Boucard des Tomahawks amène fouge et hargne à chacune de ses présences sur la glace et fut un élément clefs de leur victoire dimanche dernier (Photo Alain Barabasy)

Le deuxième match de la soirée opposait les toujours redoutables Vipers d'Alex Paré aux Tomahawks de Patrick Blais. Ce fut un match de la vieille école, les deux équipes ne se laissant aucune chance et jouant avec intensité. Les coups de bâtons accidentels et les punitions d'intensité ont été nombreux tout au long de la partie. Il a fallu attendre en deuxième période pour qu'un but soit marqué par les Tomahawks. Les Vipers ont néanmoins répliqué quelques instants plus tard pour remettre le pointage à égalité. Chacune des deux équipes a augmenté la pression en troisième, et se sont les Tomahawks qui ont réussi à percer la muraille jaune en premier, sur un tir dévié. Malgré des efforts soutenus en offensive, les Vipers n'ont pas réussi à percer la défensive des rouges, qui sont parvenus à donner le coup de grâce dans les derniers instants de la partie. Les deux équipes se retrouvent donc avec une victoire et une défaite et un match à jouer!

Le retour en force de STEPHANE SYNNOTT QUI A RÉCOLTÉ DEUX BUTS LORS DE LA RENCONTRE FACE AU SHAMROCKS  est sans contre dit le point tournant des séries pour son équipe (Photo Alain Barabasy)

Le dernier match de la soirée opposait les Czechers et les Shamrocks. Les hommes en gris, dont le capitaine Matthew Perris assistait au match en tant que coach puisqu'il est encore en rémission d'une blessure, ont pu compter sur une formation plus complète que lors de leur dernier match. Cela a semblé faire une différence notable car la cohésion était meilleure et ils ont pu imposer leur style de jeu rapide aux Shamrocks d'Arnaud Guertin. Ces derniers ont joué avec intensité, mais vu des estrades, les jeux semblaient manquer de cohésion et plus le match avançait, plus les joueurs semblaient manquer d'idées à savoir comment marquer contre l'équipe adverse. Ils ont pourtant menacer à plusieurs occasions, mais la chance semblait ne pas être de leur côté. Les Czechers disputeront leur prochain match en ayant une fiche d'une victoire une défaite, alors que les Shamrocks se présenteront avec une fiche de deux défaites en autant de matchs.

Dimanche prochain, nous connaitrons les finalistes qui s'affronteront dans le Match de Championnat le 28 août à 18h00. Plusieurs équipes sont encore dans le plus chaud de la lutte. Gageons que nous aurons droit à des matchs tout aussi intenses que dimanche dernier!!

Bonne chance à tous!

Jacob Poliquin