LA PREMIÈRE FINALE INTERDIVISION

 Les deux équipes finalistes de la première finale inter-division de la LFA.(photo montage jacob poliquin)

Les deux équipes finalistes de la première finale inter-division de la LFA.(photo montage jacob poliquin)

C'est après un été d'absence que je reprends la plume pour parler des résultats des premières demi-finales qui ont mené aux finalistes de la première Finale inter-division de la LFA. Après un été tumultueux et des ajustements à faire, nous avons néanmoins eu droit à du bon hockey dimanche et lundi.

Avant-hier, à Montréal, les Rhinos de Patrick Blais et les Torpedoes de Dany Beauregard s'affrontaient pour la domination de la division métropolitaine, dans un match qui s'annonçait épique. Alors que les joueurs des Torpedoes se sont pour la plupart présentés bien en avance à leur match, plusieurs joueurs des Rhinos sont arrivés à la dernière minute, contrastant avec leur capitaine qui était déjà présent plus d'une heure avant le match.

Le match a donc débuté comme on pouvait s'y attendre dans une situation du genre, les Torpedoes imposant un rythme effréné dès les premières présences sur la glace, alors que les hommes en rouge semblaient encore un peu endormi... les hommes en blanc-orange ont pris les devant grâce à un effort collectif et un jeu d'équipe bien rodé, et après un peu plus de la moitié du match, le tableau indiquait 5-1 en faveur des Torpedoes.

Pourtant, au hockey, nous savons qu'il ne faut jamais abandonner et que le momentum peut changer très rapidement. Les Rhinos se sont regroupés, et ont commencé à jouer comme ils en étaient capable. Un but après l'autre, ils ont semé le doute dans l'esprit des blancs et quelques minutes avant la fin du match, le score était de 5-4...Avec un peu plus de temps, peut-être aurions nous pu assister à une remonté digne des Météores de la saison hivernale précédente! Au signal sonore, ce sont les Torpedoes qui ont pu célébrer leur présence en Finale.

Sur la rive-sud, le match de demi-finale a été moins intriguant, les Avengers de Rémy Babin s'étant inclinés dans une défaite crève-cœur devant des Météores affamés et au jeu collectif qui fonctionnait mieux ce soir là. Les hommes en bleu étaient pourtant favoris, mais finalement se sont les hommes de Peter Morris qui affronteront les Torpedoes en Finale à l'aréna du collège Notre-Dame dimanche prochain. Les paris sont ouverts! Venez en grand nombre assister au match, tout en savourant quelques bonnes bières froides, et en savourant de somptueux hot-dogs et hamburgers du BBQ! Une atmosphère toujours agréable et une activité familiale qui viendra en aide au programme de Banque alimentaire de Jeunesse au Soleil.

Jacob Poliquin

LA LOGIQUE EST ENCORE UNE FOIS RESPECTÉE !

Qui mettra leur nom sur la coupe estivale du hockey brotherhood tant convoitée ! (photo montage laurent quesnel)

Alors que l’ambiance était festive pour les équipes éliminées, ces dernières participant à des parties sans enjeu, il en était tout autre pour le duel tant attendu de la soirée lors duquel les Rhinos affrontaient les champions de la saison régulière, les Torpedoes. Dans un match intense et remplis de rebondissements, les Torpedoes auront tenu le coup après avoir laissé filer une avance de 4 buts, eux qui affronteront les Météores lors de notre grande finale de dimanche prochain, eux qui se sont imposés contre les Avengers dans ce que l’on pourrait appeler un upset. Mais avant tout, un petit « apéro » pour débuter la soirée, alors que les Loggers affrontaient les Vipers.

Match de consolation – Loggers vs Vipers – 17h30

Histoire de rendre les choses un peu « funky », les Loggers ont durant la semaine décidé qu’ils allaient faire une pige avant le match, petit jeu de hasard qui allait envoyer l’ex-récipiendaire du Trophée Norris Raymond Hugues et le défenseur Gene Bouchard au centre des deux trios d’attaque, tandis que les attaquants Stephen Rendle et Simon Lavery-Lebeau s’enlignaient pour pratiquer leur patinage de reculons ! Celui que l’on surnomme Ray a d’ailleurs réalisé que gagner une mise-au-jeu, ce n’était pas aussi facile qu’une passe en sortie de zone, lui qui selon nos statisticiens aura fini sa soirée de travail avec 2 mises en jeu gagnées contre 53 perdues. C’était donc dans une atmosphère moins sérieuse qu’à l’habitude que les deux équipes s’échangèrent une pelleté de buts, au détriment des stats de nos deux cerbères. Remplaçant depuis quelques semaines, c’était jour de fête pour Félix Dam Bonneau, alors que le numéro 13 enfila un tour du chapeau du côté des Loggers ! Louis-Nicolas Veilleux aura lui aussi trouvé le fond du filet à trois reprises, retrouvant FINALEMENT sa touche de marqueur, vraisemblablement absente lorsque ça comptait.. (si tu lis ca Louis, je blague ! ahah). Du côté des Vipers, Bill Caroll anima sans surprise l’attaque des Vipers, fort d’une impressionnante récole de 6 buts. Dans la victoire, le sympathique « John Too Mutch » récolta quant à lui 2 buts et 4 mentions d’aide. Mention honorable au capitaine des Vipers, Gio Pigafetta, qui est passé tout prêt d’inscrire un but à-la-Hertl entre les jambes en troisième période. Rumor as it que le capitaine des Loggers Thibault Varin (c’est moi ça) souhaitait d’ailleurs qu’il le marque, parce que des beaux buts comme ça, et bien on aime ça. Bref, résultat final : du fun ! (10-6 Vipers)

Finale Montréal (Demi-finale) – Rhinos vs Torpedoes – 19h00

Placée stratégiquement à une heure prime-time, la finale allait être un brin plus sérieuse que la partie précédente, alors que des trios rôdés au bouchon allaient s’entrechoquer durant 3 longues périodes. Il aura d’ailleurs fallu presque 10 minutes avant nous assistions aux premiers buts, le fougueux Jason Richer inscrivant coup sur coup 2 buts en l’espace de quelques minutes. Les torpilles n’étaient malheureusement pour les Rhinos pas en reste, eux qui allaient poursuivre leur démolition en deuxième période, inscrivant 3 buts, donc deux filets du #7 Marc Berthiaume. Suivant le 5e filet de ses adversaires et non satisfait du niveau de concentration et d’effort des siens, le capitaine des Rhinos Patrick Blais demanda à l’arbitre un time-out, histoire de remettre les pendules à l’heure et tenter de faire oublier la vague qui venait de déferler sur son équipe. Le temps mort sembla porter fruit alors que nous étions sur le point d’assister à une enlevante troisième période, derniers tiers durant lequel Pierre-Luc Aspirot prit les rênes de son attaque. Ce dernier inscrivit 2 buts pour les siens, alors que Joel Marceau participa lui aussi à la remontée de son équipe avec un opportun filet. Avec une marque de 5 à 4, les Rhinos décidèrent d’y aller le tout pour le tout et retirèrent leur gardien avec moins d’une minute à faire à la partie. Bourdonnant sans relâche autour du filet adverse, ce ne sont pas les chances qui manquèrent aux Rhinos, mais bien le temps. Ce sont donc les Torpedoes qui représenteront la division montréalaise dans notre grande finale de Dimanche prochain, alors que les Météores seront en ville pour représenter la Rive-Sud. Les Torpilles seront-elles en mesure de poursuivre sur leur lancée et rafler l’ultime championnat estival ? À suivre !

Match de consolation – Shamrocks vs Hackers – 20h30

Dans notre second match de consolation de la soirée, les Shamrocks terminaient leur saison en affrontant les Hackers, encore une fois handicapés par les absents. Quoique sans enjeu, Marc-André St-Hilaire semblait tellement motivé et focus pour sa partie qu’il est arrivé à l’aréna à 17h. Ça, ou il était tout simplement perdu et ne savait pas trop à quelle heure les siens jouaient, je vous laisse émettre vos hypothèses.. Sur la glace, après avoir laissé les Shamrocks prendre l’avance par l’entremise du capitaine Maxence Hilleret, les Hackers ripostèrent avec deux buts et retournèrent au vestiaire avec une avance de 2 à 1. Fait plutôt rare pour un défenseur, le #9 des verts allait inscrire son deuxième du match en deuxième période pour égaler la marque, encore une fois sans aide (chapeau, Max.). Après une deuxième période sans histoire, le gagnant du 50/50 Sean Sivilay s’occupa de donner la victoire à ses Hackers, lui qui marqua deux buts en 5 minutes au début du troisième tiers, la deuxième s’avérant être le but victorieux. Résultat final : 5-3 Hackers.

Sur ce, je vous donne rendez-vous pour le duel final de notre saison estivale entre les Torpedoes et les Meteores.. vous ne voulez pas manquer ça !

See ya ;) !

Thibault Varin