LE DÉCOMPTE COMMENCE!

La saison régulière est maintenant derrière nous en ce qui concerne la Division Centrale, et il est temps de regarder vers le futur et les Séries Éliminatoires qui mèneront deux équipes vers le match de championnat qui s’annonce haut en couleur! En effet, le classement de la saison révèle que seulement quelques points séparent les équipes entre la deuxième et la dernière place. Les Rhinos ont du même coup remporter encore une fois la saison régulière et ils voudront poursuivre leur travail acharné jusqu’au bout, afin de venger leur dégringolade de l’année dernière (malgré que l’équipe est composée de nouveaux joueurs)!

Les hommes en rouge ne sont pas les seuls à aspirer aux grands honneurs; les Barbares ont commencé la saison avec hésitation, tardant à trouver un style ou un esprit de corps. Mais lorsqu’ils se sont réunis et ont pu compter sur un alignement plutôt stable, ils ont démontré qu’ils étaient peut-être l’équipe la plus rapide et la plus menaçante offensivement.

 Maxence Hilleret de l'édition 2017 des Météores, savourant la victoire après la remontée spectaculaire des siens!

Maxence Hilleret de l'édition 2017 des Météores, savourant la victoire après la remontée spectaculaire des siens!

À l’opposé, les Météores ont commencé la saison avec régularité et constituaient une des meilleures formations dans la première demie de saison. Pourtant, au moment où d’autres formations ont finalement trouvé leurs repères, les hommes arborant l’orange ont eu de la difficulté à protéger leur zone défensive et ont encaissé plusieurs revers de suite, les laissant en désarroi au pied du classement. Mais ne comptez jamais pour battue une équipe qui peut compter sur plusieurs vétérans et hommes de caractères, et qui ont remporté un championnat en tirant de l’arrière par trois buts lors de la Grande Finale 2017.

Les Shamrocks, qui ont terminé troisième au classement, sont une équipe énigmatique qui est capable du meilleur comme du pire, eux qui ont alterné en milieu de saison les victoires écrasantes suivies de défaites cuisantes. Les hommes en vert ont une équipe assez jeune et dynamique et plusieurs bons fabricants de jeu; ils seront à surveiller!

Les Vipers, dirigés par leur capitaine Brian Goolab, ont été assez régulier et ont une équipe bien balancée entre l’expérience et la jeunesse, et peuvent compter sur un esprit de groupe qui semble bien implanté. Dans la victoire comme dans la défaite, leur chambre reste sereine et travaille à s’améliorer sans s’apitoyer sur leur sort. Ce sont souvent ces équipes qui surprennent le plus dans la Vrai Saison.

Les Loggers sont également une équipe qui a connu une saison assez balancée malgré un nombre impressionnant de joueurs remplaçants. Quand leur formation est complète, ils sont très menaçant et compte sur un mélange de joueurs vétérans et de recrues, dont le champion compteur de la saison en Jean-François Cormier.

 François Bourbonnais, l'un des vétérans de la LFA, protégeant la recrue Alex Boutet

François Bourbonnais, l'un des vétérans de la LFA, protégeant la recrue Alex Boutet

Les Hackers quant à eux ont eu une saison en montagne russe. D’abord incapable de trouver la victoire dans leurs 6-7 premiers matchs, ils se sont ensuite regrouper pour remporter plusieurs matchs de suite et monter en deuxième place du classement. Suite à la blessure de leur joueur étoile Bill Carroll, ils ont ensuite eu de la difficulté à retrouver la même ardeur au jeu et ont encaissé une autre série de défaite qui les aura menés en dernière place, pour finalement terminer en sixième position. L’équipe à la moyenne d’âge la plus élevée de la ligue devra utiliser son expérience pour affronter ses adversaires.

Les Torpedoes ont eu de leur côté une saison difficile, avec de nombreux ajustements à leur alignement pour des raisons allant de l’expulsion aux blessures à long terme. Ils ont dû compter plus souvent qu’à leur tour sur des joueurs remplaçants, qui malgré toute leur bonne volonté et leur apport souvent pas assez souligné, ne peuvent remplacer un joueur régulier dans la création d’une identité d’équipe. Leur capitaine Matthew Perris aura du pain sur la planche afin de regrouper ses joueurs autour d’un but commun et de les garder concentré même dans l’adversité. Ils peuvent cependant prendre leur fin de saison en exemple de leur potentiel alors qu’ils ont réussi à aligner plusieurs victoires convaincantes de suite et à maintenant un niveau de compétition plus élevé (hormis peut-être leur dernier match de la saison). Après tout, une torpille est une arme mortelle car on ne la remarque qu’une fois qu’il est trop tard!

Je crois que si chaque équipe arrive préparée à ses matchs, nous pourrions assister aux séries éliminatoires les plus enlevantes de l’histoire de la LFA. Profitez donc de ces derniers jours de hockey entre amis pour rester encourager les autres équipes tout en savourant quelques petites froides! Faites du bruiiiit!

La Division Satellite disputera pendant le mois d'avril ses derniers matchs de la saison afin de déterminer la meilleure unité de cinq du circuit. Cette division n'a pas de séries éliminatoires en tant que tel, donc tous les joueurs sont invités à se joindre à leurs camarades de la Division Centrale lors de la Grande Finale afin de vivre au maximum l'expérience LFA.